L’éducation et La révolution de 1789

1789 Rapport de TALLEYRAND sur l’instruction publique

1792 Rapport sur l’orientation générale de l’instruction publique(assemblée nationale )

1793  Plan de l’instruction publique d’éducation nationale de la convention montagnarde   La convention décrète l’éducation obligatoire publique et gratuite de 5 a 12 ans

1802 Les instituteurs nommés par les municipalités sont logés et payées par les habitant sauf les indigents (1/4) . L’école primaire est facultative.Etablissement d’une école d’état par NAPOLÉON pour limiter l’influence de l’église

1800 Jacques LARRIU  devient instituteur de CAUBIOS -LOOS

1808 Création des ” classes normales”pour préparer les instituteurs à leur métier

1815 La religion catholique triomphe .Elle doit être l’âme de toute éducation

1816 Une commission d’instruction publique est créé pour élaborer un brevet de capacité   pour enseigner

1820 Les comités cantonaux ou figurent par obligation le curé cantonal, sont chargés de la  surveillance des écoles primaires

1828 L’instruction publique est séparée des affaires ecclésiastiques et sera dirigé par un ministère  secrétaire d’état

1828  Jean BOUDERES succède à jean larriu comme instituteur de CAUBIOS-LOOS  L’égalité des écoles garçons,filles est établie

1833 La loi Guizot prévoit une école par commune de plus de cinq cent habitants  CAUBIOS LOOS prend la décision de construire une école    Le brevet de capacité est exigible pour tout instituteur communal ainsi que pour les  directeurs d’école chrétienne.Création d’une “école normale” par département

1834 L’instituteur de CAUBIOS-LOOS est démis de ses fonctions par la municipalité et remplacé par  Jean ARETTE  jusqu’en 1837 date de son décès

1836 Egalité des programmes pour les garçons et les filles

1837 Jean GUICHOT obtient son poste d’instituteur de CAUBIOS LOOS avec le certificat de capacité 2ième degré plus celui de moralité .

1848 CARNOT ministre de l’instruction publique préconise un enseignement élémentaire   global,gratuit ,obligatoire et laïc

1850 Adolphe THIERS demande un nouveau plan pour l’éducation . Les instituteurs sont surveillés par le maire et le curé

1861  Projet de construction d’une maison école école

1867  Acquisition du terrain .La classe se trouve dans la salle du conseil municipal et la mairie dans le salon du logement de l’instituteur

1865-67   Imposition d’une école primaire de filles par commune de plus de cinq cent habitants . L’école de CAUBIOS LOOS reste mixte

1868  Avant cette date seuls les enfants indigents ne financent pas livres ,papier,encre ;plumes et craies . A cette date la gratuité de l’enseignement pour tous est votée:

1869 A partir d’une loi  Création de cours pour adultes                                                                      Création sur CAUBIOS LOOS d’une maison école mairie

1870 Dans une déclaration Jules FERRY dit vouloir éradiquer le problème qui empêche l’éducation du peuple

1871  Achat d’un poêle ,de sept tables et celle du maître

1879 Obligation par les départements d’entretenir une école normale de filles

1880 Julien GUICHOT  succède à son père  comme instituteur  de CAUBIOS LOOS

1881 Revalorisation du brevet de capacité  et  gratuité absolue de l’enseignement

1882 Ecole primaire obligatoire de six à douze ans et laïque en retirant le droit de contrôle  aux autorités religieuses

1883 Achat d’une pendule à l’école de  CAUBIOS LOOS    

1895 Cours d’adultes du trente octobre au vingt neuf février le mercredi et le samedi de sept à neuf heures du soir

1915 Madame  Anna GASSIOT devient la première femme institutrice à CAUBIOS LOOS

1948  Madame Germaine LESTERLOU devient la nouvelle maîtresse de CAUBIOS LOOS

1968  Une nouvelle école est construite dans le prolongement de l’église et du cimetière

1964 Madame Michelle RECHIN remplace madame LESTERLOU  qui fait valoir ses droits à la retraite

1986 Monsieur Patrick JOUBERT  est nommé instituteur d’une classe unique(13 élèves)

1988 Création d’une cantine au restaurant DUPOUY LARROZE

1988 Ouverture d’une deuxième classe enfantine

1997 Création d’un réfectoire aux placots

1998 Construction d’un nouveau groupe scolaire aux placots

 

retour