Réunion de Caubios et de Loos

A la révolution en 1789

CAUBIOS et LOOS étaient deux territoires distincts

Une loi instaura la décentralisation administrative ce qui permit aux gens de Caubios et de Loos de gérer différemment leurs territoires                                                                                  Et en fonction de critères censitaires d’élire les députés,les juges , l’évêque et les curés ainsi que les membres de l’assemblée nationale                                                                              L’appellation ” COMMUNE” ne sera adoptée qu’en 1793

En 1842

CAUBIOS-LOOS

Plaquette d’où sont sorti une grande partie des  recherches

Un seul village ,une seule mairie , une seule école ,un seul curé et une gestion commune

En 1992 

                           La commune a organisé une pastorale retracent la vie de l’époque                            Tous les villageois étaient invités a s’habiller en costume d’époque

   

CAUBIOS -LOOS  intègre la communauté de commune du MIEY DE BEARN

la communauté de communes regroupe plusieurs communes sur un  territoire ,d’un seul tenant et sans enclave                                                                                                                          Elle a pour objectif d’établir un espace de solidarité en vue de réaliser un projet commun de développement et d’aménagement de l’espace

Environnement beaucoup plus souvent subi que compris dans les campagnes avant les deux grandes guerres de 14-18 et 39-45

Chronique sur 200 ans de vie au village

Dans les années 1800 la vie au village était pratiquement tourné vers le travail de la terre   Les familles qui occupaient le territoire étaient composées du chef “lou cap de case”.Il avait autorité sur toute la maison.C’est lui le patriarche jusqu’à la guerre 1914-18. Son autorité sur les siens est souvent totale .Sous son autorité dans la maison se trouvent: Les grands parents .la grand mère garde les enfants en filant le lin et la laine;                                              La brue qui prend le rang de “daune joene”(jeune patronne) derrière la maîtresse de maison                                                                                                                                                    Le gendre marié à l’héritière est sacrifié à la” case”(famille)                                                        Le cadet célibataire restant dans la famille .Il est logé ,nourri  moyennant rendre de petits et grands services sur la ferme                                                                                                            En général les rôles changent à la mort du chef

Les voisins ont un rôle très important dans les relations avec la famille pour :                          Les grands événements familiaux                                                                                                      mariages ,  naissances ,  décès  et tout autres rassemblements familiaux                                Et l’entraide pour les travaux saisonniers

 

 

 

 

 

Certains de ces travaux se finissaient toujours par un repas pour remercier les voisins

Si le travail de la terre joue un rôle primordial vivant en autarcie les paysans exerçaient aussi différents métiers   Meunier  boulanger  forgerons bistroquet  entre autres

Les loisirs étaient peu nombreux mais ce qui  liait le plus les voisins entre eux c’était                                                                           le PÈLE PORC

 Dans chaque famille un porc d’environ 200 kilos est égorgé tenu sur une caisse en bois       ” la maie” par les voisins et les amis. Après être ébouillanté il est raclé sans enlever la peau. Il est ensuite pendu sur une échelle afin de le libérer de ses entrailles que les femmes vont nettoyer au ruisseau . Le tout entrecoupé de fréquentes haltes désaltérantes                        Le soir après les soins aux animaux tout le monde se retrouve autour d’un festin ou l’on goûte de tout  et ou se racontent et se commentent tous les potins du coin et d’ailleurs           Le lendemain l’égorgeur découpera la bête car dans le cochon tout est bon ,tout est transformé , rien ne se perd  .Dans la journée on portera quelques morceaux de choix                                                        au  maire , au curé et à l’ instituteur                                                                            Ce sont les trois piliers du village jusque au années 1950

Dans les années 1950 C’est la période de l’après guerre , l’électricité est entré dans les fermes. La révolution verte ,la mécanisation, l’exode rural ,la télévision changeront le village et son bourg                                                                                                                               

 Se sera les débuts de l’audiovisuel , de l’exploitation agricole et  de l’agroalimentaire              Une nouvelle société se fait jour , tous les codes et relations ancestraux disparaissent

Nouvelle période en 1970 qui bouleversera la vie des campagnes mais aussi celle des villes “la société de consommation” avec la venue des grandes surfaces entourées d’immenses parkings . A cette époque la voiture est symbole de liberté

1990 La démocratisation de l’ordinateur et du téléphone portable changeront les rapports entre les gens et des avancées énormes à tous les niveaux sont attendues

Retour